Initiatives

Marseille

(CT Marseille Provence - Métropole Aix-Marseille-Provence - 13 )

Transport et déplacements

Aéroports

Réduire les émissions carbone de l’aéroport

L’Aéroport de Marseille Provence s’est investi depuis 2014 dans le programme international « Airport Carbon Accreditation » signé par 111 aéroports dans le monde entier. En 2015, le gestionnaire de l’aéroport a renouvelé son accréditation du niveau 1 et s’est fixé d’atteindre le niveau 2 en 2016. Le processus consiste à 1) cartographier ses sources d’émissions 2) Gérer et réduire ses émissions 3) Prendre en compte et réduire les émissions des parties prenantes de l’aéroport 4) Compenser le carbone des émissions du gestionnaire de l’aéroport pour aboutir à la neutralité carbone en 2018. 



Electrique

Réseau de bus 100% électriques

Une première en France : un réseau de transport urbain public utilise le bus 100% électrique. Lancée en juin 2016, par la RTM, la ligne 82/ 82S Pharo Catalans <> Euromed Arenc et Gare St Charles est la première ligne entièrement électrique.

Cette ligne préfigure une réflexion de l’opérateur sur le renouvellement de ses véhicules : en motorisation hybride (thermique + électrique) et/ou tout électrique. Outre un meilleur bilan carbone, le bus électrique est plus silencieux, ce qui contribue au confort de tous.


Liens utiles

RTM, Régie des Transports de Marseille : Métro, Tramway , Bus
Le bus 100% électrique



Tarif préférentiel pour le stationnement des véhicules électriques

50% de réduction sur le stationnement des voitures électriques à Marseille. Qu’il s’agisse de stationnement occasionnel (non résidents) ou de stationnement régulier (résidents et étudiants), « la Ville de Marseille fait un geste envers les modes de déplacement respectueux de l’environnement et instaure un dégrèvement de 50% sur toutes les formules d’abonnement pour les véhicules électriques. » (source Ville de Marseille).


Liens utiles



Navettes maritimes

Les navettes maritimes du port de Marseille

Les Navettes maritimes saisonnières du réseau de transport public RTM (Conseil de territoire Marseille Provence) ont transporté 360 000 passagers en 2015 sur des liaisons régulières entre le Vieux-Port à la Pointe-Rouge, l’Estaque et les Goudes. La date d’ouverture des lignes et leurs horaires sont publiés chaque année sur le site de la RTM.


Liens utiles



Aménagement territoire, urbanisme

Mobilité urbaine

Donner la priorité aux piétons en centre-ville

Une commune peut améliorer la qualité de l’air grâce aux décisions qui relèvent de ses attributions : l’urbanisme, la voirie, les choix énergétiques et de chauffage collectif… Par exemple, la reconfiguration complète du quartier du Vieux-Port - piétonisation, voies réservées aux bus, couverture du Boulevard du Littoral - a eu un impact sur la pollution liée au trafic. Pour mieux connaître l’impact de cet aménagement sur le site et aux alentours, regardez la vidéo 3D ci-dessous.


Liens utiles

Conseil territoire Marseille Provence
Vidéo semi piétonisation du Vieux-Port



Initiatives citoyennes

Contribution

S’engager pour la qualité de l’air

La Confédération générale des CIQ a invité AtmoSud à participer à la première réunion de sa commission environnement le 17 octobre 2015. Après de nombreux échanges, les membres du CIQ ont réaffirmé qu’ils ont une mission de sentinelle et d’alerte auprès des acteurs et de relais d’information vers les citoyens. Sujets les plus cités pour leur impact sur la qualité de l’air de Marseille : les travaux sur les grands axes et la pollution due au trafic. Les participants feront notamment un retour d’évaluation sur le site www.air-marseille.eu. Un site qui permet aux Marseillais de connaître la qualité de l’air dans leur quartier, de savoir quelles sont les actions mises en place pour lutter contre la pollution et d’être informés sur les bons gestes face à la pollution.


Sensibilisation

Formations de formateurs sur la qualité de l’air et les outils pédagogiques L’Air et Moi, par AtmoSud

AtmoSud vous propose un accompagnement personnalisé pour la mise en place du programme pédagogique L’Air et Moi dans les écoles et collèges de votre territoire. Des formations de formateurs gratuites pour les enseignants, les associations et nos collectivités adhérentes sont proposées dans chaque département. Elles permettront de former toute personne intéressée et notamment les collectivités, les enseignants, les animateurs et les associations à la qualité de l’air et à l’utilisation des outils pédagogiques L’Air et Moi (en 2017, plus de 500 personnes ont ainsi été formées). Vous souhaitez réaliser des animations sur les temps scolaires ou périscolaires ? Contactez marieanne.lemeur[arobase]airpaca.org. 

Prochaine formation à Marseille : mardi 27 mars 2018 sur le thème de l’air intérieur (à AtmoSud, 146 rue Paradis, Le Noilly Paradis, 13006 Marseille)


Innovation

Innover/fabriquer pour l’air

Le FabLAB d’AtmoSud, créé en juin 2016, est un « tiers lieu » ouvert à tous qui contribue à la visibilité de l’innovation air. Concrètement, c’est un Laboratoire d’innovations dans lequel on peut fabriquer des objets... Au FabLAB, on favorise le goût d’entreprendre, on veut susciter l’engagement citoyen et donner aux acteurs économiques l’accès aux structures, aux données qui faciliteront leur croissance. « Ce FabLAB s’inspire des connaissances et des pratiques développées dans d’autres domaines et les adapte au service public : design, prototypage, innovation ouverte par exemple » précise Anne Berlancourt, co-fondatrice et animatrice du lieu. Tout ce qui peut avoir un lien, même lointain avec l’air, a droit de cité. Par exemple créer une cabane d’enfants, avec des associations, pour les sensibiliser à la qualité de l’air intérieur, modéliser le Port de Marseille en briquette et en 3D pour comprendre comment circule les polluants, fabriquer des vêtements ou des objets connectés… Ce lieu est ouvert au grand public, aux scolaires, aux urbanistes, ingénieurs et entrepreneurs… En version mobile, son « Pop-up Lab » peut s’installer dans différents lieux.


Liens utiles

A lab in the air
Page facebook

A lab in the air
Compte Twitter



Air-Climat-Energie

Transition énergétique

Contribuer à la réduction de la pollution des navires

Avec l’électrification des quais de la Compagnie Méridionale, les trois navires qui effectuent la navette Marseille-Corse se brancheront sur le secteur lors de leurs 500 escales à Marseille. Exit le groupe électrogène qui diffusait fumées noires, pollution et émission de CO2. Le Grand Port Maritime de Marseille estime que cette installation supprime, pour chaque navire, l’équivalent de 3 000 véhicules/jour pour la diffusion de particules fines PM10, et de 65 000 pour les oxydes d’azotes NOx   (source cellule communication GPMM). Les essais sont en cours (2016). Cette initiative était prévue dans le Plan de Protection de l’Atmosphère des Bouches-du-Rhône.
Air PACA a participé à deux études européennes sur les pollutions portuaires de cinq ports méditerranéens : Marseille, Barcelone, Venise, Gênes et Thessalonique. L’étude Apice a quantifié l’impact des ports sur leur ville ; l’étude CAIMANs préconise des actions locales concrètes, notamment l’utilisation du gaz naturel par les navires de croisière et les ferries.


Contribuer à la réduction de la pollution des navires

Le Grand Port Maritime de Marseille a mis en place depuis juillet 2017 une prime qui doit inciter les armateurs à développer des performances environnementales supérieures aux exigences réglementaires (selon l’indice du World Port Climate Initiative). Le WPCI a mis au point un indice, le Environmental Ship Index (ESI), qui permet d’attribuer un score traduisant la performance des navires en matière de pollution atmosphérique au-delà des exigences règlementaires : un score de 0 correspondant au respect simple de ces exigences, 100 étant le score maximal. La prime à l’escale sera attribuée aux navires obtenant un score supérieur ou égal à 35, soit l’équivalent du bonus attribué aux navires équipés de prises électriques à bord (source GPMM).



Activités humaines

Industrie

Contribuer à la réduction de la pollution des navires

Avec l’électrification des quais de la Compagnie Méridionale, les trois navires qui effectuent la navette Marseille-Corse se brancheront sur le secteur lors de leurs 500 escales à Marseille. Exit le groupe électrogène qui diffusait fumées noires, pollution et émission de CO2. Le Grand Port Maritime de Marseille estime que cette installation supprime, pour chaque navire, l’équivalent de 3 000 véhicules/jour pour la diffusion de particules fines PM10, et de 65 000 pour les oxydes d’azotes NOx   (source cellule communication GPMM). Les essais sont en cours (2016). Cette initiative était prévue dans le Plan de Protection de l’Atmosphère des Bouches-du-Rhône.
Air PACA a participé à deux études européennes sur les pollutions portuaires de cinq ports méditerranéens : Marseille, Barcelone, Venise, Gênes et Thessalonique. L’étude Apice a quantifié l’impact des ports sur leur ville ; l’étude CAIMANs préconise des actions locales concrètes, notamment l’utilisation du gaz naturel par les navires de croisière et les ferries.


Contribuer à la réduction de la pollution des navires

Le Grand Port Maritime de Marseille a mis en place depuis juillet 2017 une prime qui doit inciter les armateurs à développer des performances environnementales supérieures aux exigences réglementaires (selon l’indice du World Port Climate Initiative). Le WPCI a mis au point un indice, le Environmental Ship Index (ESI), qui permet d’attribuer un score traduisant la performance des navires en matière de pollution atmosphérique au-delà des exigences règlementaires : un score de 0 correspondant au respect simple de ces exigences, 100 étant le score maximal. La prime à l’escale sera attribuée aux navires obtenant un score supérieur ou égal à 35, soit l’équivalent du bonus attribué aux navires équipés de prises électriques à bord (source GPMM).




A lire aussi

CT Marseille Provence

Bornes de recharge pour vélos et véhicules électriques

Le Conseil de territoire Marseille Provence a engagé un programme d’installation de recharges électriques pour vélos et voitures. Plusieurs bornes sont déjà en place et une trentaine de sites sont concernés. Le service, gratuit, est accessible aux détenteurs de carte Transpass (réseau RTM). Pour connaître les sites, cliquez sur le lien ci-dessous.
Précédemment, Marseille Provence a subventionné les particuliers pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Ce dispositif d’aide, actuellement terminé, a favorisé l’achat de 360 VAE.


Les navettes maritimes du port de Marseille

Les Navettes maritimes saisonnières du réseau de transport public RTM (Conseil de territoire Marseille Provence) ont transporté 360 000 passagers en 2015 sur des liaisons régulières entre le Vieux-Port à la Pointe-Rouge, l’Estaque et les Goudes. La date d’ouverture des lignes et leurs horaires sont publiés chaque année sur le site de la RTM.


Liens utiles



Bouches-du-Rhône

Découvrir vos moyens de transports en commun

Comment organiser vos déplacements dans les Bouches-du-Rhône ? Une manifestation culturelle vous tente, comment vous y rendre ? Le site Le Pilote vous propose des trajets en voiture, en covoiturage, en transport en commun, en vélo et même en transports scolaires. Réseau à emprunter, horaires et arrêts vous sont proposés.


Provence-Alpes-Côte d'Azur

Un pousse-pousse, une baguette magique pour parler de l’air autrement

Citoyens, vous avez la parole. « Si vous aviez une baguette magique pour améliorer la qualité de l’air et lutter contre le changement climatique, que feriez-vous ? » Des témoignages, des idées, des rêves… nombreux sont ceux qui ont joué le jeu de la minute vidéo avec AtmoSud. Y compris des célébrités comme Jean Jouzel, climatologue et Prix Nobel de la Paix au titre du Giec en 2007. Retrouvez les vidéos sur la chaîne Youtube avec le lien ci-dessous.


L’Air et Moi : un programme pédagogique pour tous les enfants

Comme la pollution de l’air est un sujet majeur et de santé publique, il était urgent de créer un support pédagogique gratuit qui explique ce problème.

L’Air et Moi répond à ce besoin en offrant, partout en France, aux enseignants, parents et animateurs, des diaporamas, quizz, guides pédagogiques, travaux pratiques et vidéos sur la pollution de l’air. Ces supports ont été conçus par AtmoSud, association agréée par le Ministère de l’Environnement pour la surveillance de la qualité de l’air. De nombreux acteurs ont participé à faire évoluer ce support : enseignants, enfants, parents, experts, médecins, animateurs ... Vous pouvez télécharger gratuitement les modules, vous inscrire aux formations de formateurs


Les nez bénévoles luttent contre les mauvaises odeurs

Les mauvaises odeurs sont reconnues comme des pollutions, mêmes si elles n’ont pas les mêmes effets sur la santé que la pollution atmosphérique. Les citoyens alertent efficacement AtmoSud depuis la fin des années 1990. Les plus engagés sont formés par AtmoSud pour devenir nez bénévoles. Chacun peut aussi signaler des mauvaises odeurs en temps réel, depuis son smartphone avec l’application gratuite « Signalement Air », développée par AtmoSud. Un système réactif puisque trois plaintes dans une même zone et dans la même journée, génèrent un rapport avec enquête pour en rechercher les origines. Ainsi la population stimule les industriels pour qu’ils mettent en œuvre des solutions.


Améliorer la qualité de l’air des zones portuaires et maritimes

Parmi les initiatives auxquelles AtmoSud est attentif, citons celle des 12 associations d’habitants et riverains des ports d’Ajaccio, Bastia, Marseille, Toulon, Nice, Port-la-Nouvelle et Port-Vendres qui mènent une action collective pour lutter contre la pollution aérienne des navires. Ou celle de France Nature Environnement qui effectue des mesures ponctuelles à proximité du Port de Marseille.

Plusieurs de ces associations sont membres d’AtmoSud, comme une quarantaine d’autres. AtmoSud estime aujourd’hui nécessaire de réaliser des évaluations plus précises de la qualité de l’air à l’échelle des riverains.



Signaler une nuisance ou une pollution

Vous êtes gênés par une odeur ou une pollution ? Signalez-la sur votre smartphone avec la nouvelle application Signalement Air développée par AtmoSud. Conçue à l’origine pour signaler les mauvaises odeurs en temps réel, elle peut désormais enregistrer toute autre situation en Provence-Alpes-Côte d’Azur : brûlage de déchets verts, fumées...

Téléchargez gratuitement l’application sur iPhone ou smartphone Android.



Une appli « Respirer, bouger & santé »

Premier concept entièrement personnalisable, Breathe Up est une application simple et pratique qui permet d’aider à respirer un air plus sain au quotidien en informant les plus fragiles (enfants, asthmatiques, seniors) et en guidant les sportifs vers de meilleures performances. Son principe ? A partir du profil de l’utilisateur et de son activité, Breathe Up calcule un indice d’exposition aux polluants ou « Air Score » et, en fonction de celui-ci, donne un ensemble de conseils sur les lieux et les moments à favoriser pour respirer mieux.

Connaître en temps réel son exposition à la pollution ! C’est le défi du Groupe TERA avec le partenariat technique d’AtmoSud pour l’application Breathe Up « Respirer, bouger & santé ».


Liens utiles



Zéro pesticides dans les espaces verts

L’observatoire des résidus de pesticides piloté par AtmoSud mesure ces substances depuis 2012. Des herbicides, des insecticides – dont le Lindane interdit depuis 1998 - et des fongicides ont été détectés en ville comme en zone rurale. En 2015, le cumul des concentrations diminue. Lorsqu’une collectivité s’engage dans une démarche « zéro pesticides dans les espaces verts » elle agit pour la santé des habitants et la protection des ressources naturelles : l’air, les sols, l’eau.

Avec la charte d’engagement régional Vers une région sans pesticide, nos collectivités s’engagent, la Région PACA soutient et encourage les collectivités locales qui souhaitent mettre en place des actions pour supprimer les pesticides dans les espaces verts.

Pour lutter contre des pratiques de gestion « classique » des espaces verts, le portail Territoires durables des collectivités PACA consacre une rubrique très documentée aux outils, méthodes, retours d’expériences et accompagnement en région. Documents, guides et vidéos à destination des collectivités et du grand public. 


Découvrir vos moyens de transports en commun

Comment se déplacer sans voiture en Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Le site PACA mobilité vous propose des trajets – combinés ou non – pour votre destination. Réseau à emprunter, horaires et arrêts vous sont proposés dans un site unique. PACA Mobilité regroupe l’offre des 16 Autorités Organisatrices du Transport de la région.




Commune, citoyen,
vous souhaitez signaler une initiative
en faveur de la qualité de l’air ?
Cliquez ici