Synthèse outils : véhicules électriques

Le remplacement des véhicules à essence ou diesel par des véhicules électriques pour la « logistique du dernier kilomètre » présente de gros avantages environnementaux (zéro émission de polluants et silencieux).

Néanmoins les participants du projet « Straightsol » pointent l’importance de prendre en compte la capacité de chargement limité, ainsi que la faible vitesse et la portée d’action des véhicules électriques. Le coût d’investissement, qui peut être très important, doit aussi être pris en compte et peut rentrer dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). Les véhicules de substitution peuvent aussi être des véhicules moins polluants (au gaz par exemple) ou des vélos ou triporteurs (avec ou sans assistance électrique). Ces derniers modes entraînent des restrictions sur la distance à parcourir et la capacité de chargement mais représentent un investissement beaucoup moins important que les véhicules électriques.

L’usage de véhicules moins polluants peut être un des éléments de la mise en place d’un CDU ou faire l’objet d’une réglementation locale (interdiction de circulation de certains véhicules sur un périmètre donné).