Centre opérationnel unique de contrôle du trafic

Un centre opérationnel du trafic routier mais aussi des transports en commun permet de mieux remédier aux embouteillages ou aux incidents qui touchent les transports en commun. Cela permet de réagir et de mettre en œuvre des réponses en temps réel. L’usage d’outils informatiques de modélisation et autres, permet une meilleure gestion des flux et une priorisation éventuelle des transports en commun ou des véhicules d’urgence.

La Plate-forme OMNIA à Vérone

La Plate-forme OMNIA (produit du groupe Swarco Mizar) est un système ouvert qui peut intégrer tout ITS (Intelligent Technical Services) pour le contrôle, la gestion du trafic et des écosystèmes qui l’entourent (parking, éclairage public etc.). Il donne un accès centralisé pour tous les systèmes intégrés et toutes les mesures de trafic sont recueillies et stockées dans l’archive de système central avec leur profil statistique estimé.

La ville de Vérone (Italie) a installé, dans le cadre du projet européen VIAEJO, un tel dispositif pour améliorer la gestion de l’ensemble des transports et pour une meilleure information des différents opérateurs du trafic urbain et des utilisateurs finaux. De nombreux ITS ont été ainsi mis en place.

Utopia est un système de contrôle du trafic adaptable, conçu pour optimiser les flux et donner la priorité aux transports en commun, sans sacrifier le temps de déplacement du trafic privé.

Mystic permet de valider, normaliser et de synchroniser les informations et les données fournies par les systèmes connectés, et surveille l’état de la disponibilité du réseau.

  • ii calcule la répartition optimale du trafic au sein du réseau
  • il estime et met à jour le modèle de la demande de trafic
  • il établit la disponibilité réelle du réseau
  • il produit les prévisions de la répartition du trafic et de la performance du réseau.

Le Variable Message Signal (VMS) permet d’informer les usagers, en temps réel, des conditions de circulation, des incidents de trafic, ou de suggérer des itinéraires et des places de parking.

A partir des premiers essais les gains attendus sont :

  • une réduction moyenne de la consommation de carburant de 17% pour les véhicules essence et de 14% pour les diesels
  • une réduction du temps des trajets de 28,9%
  • une réduction des émissions (trafic) de 14,5%
  • une économie globale de 9.450.000€ par an