Qui pollue l’atmosphère ?

Toutes les activités humaines émettent des pollutions atmosphériques


La définition la plus courante de la pollution atmosphérique est celle proposée par la loi sur l’air : “L’introduction par l’Homme directement ou indirectement, dans l’atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives”.

Certains événements naturels, catastrophiques ou non, peuvent aussi être source de pollution en PACA : incendies, marécages, physiologie des organismes vivants… (dioxyde de carbone, méthane, particules en suspension…). (source Air PACA)

Qui est concerné en PACA ?

Tout le monde ! Air PACA surveille l’air pour près de 5 millions d’habitants, auquel s’ajoute un afflux touristique important. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les sources de pollution sont multiples : transport, entreprises, agriculture, résidentiel... La région possède aussi de nombreux axes de transit, des aéroports et une forte activité maritime. Elle abrite également l’un des plus gros sites industriels européens, le pôle de Fos-Berre. 

Près de 500 000 personnes respirent au quotidien un air qui ne respecte pas les normes européennes. Ces populations vivent dans les centres urbains, proche des grands axes routiers ou à proximité des sites industriels.

Les multiples sources d’émissions conjuguées à un fort ensoleillement exposent la région à une pollution photochimique parmi les plus élevées d’Europe.